Composition d’une imprimante 3D FFF Composition d’une imprimante 3D

On distingue différents types d’imprimantes FFF (Fused Filament Fabrication) sur le marché de l’impression 3D. Toutes fonctionnent sur le même principe : le dépôt couche par couche de filament plastique fondu. Les couches additionnées forment l’objet à imprimer. Voyons, étape par étape, comment le processus d’impression 3D peut être décomposé.

images/Ch3_S1_IMG1.png

Le procédé d’impression 3D par dépôt de filament plastique fondu étape par étape Procédé d’impression 3D

  • Étape 1 : une bobine de filament plastique d’un diamètre constant est placée en amont de l’imprimante 3D. Elle va se dérouler pendant l’impression.

  • Étape 2 : le filament se dirige vers le système d’extrusion.

  • Étape 3 : le système d’extrusion possède un moteur pas-à-pas et une roue crantée pour faire avancer ou reculer le filament. Grâce à ce système, l’imprimante peut gérer avec précision la quantité de matière à utiliser.

  • Étape 4 : le filament est guidé au travers d’un guide-filament. Ce dernier est souvent refroidi par air ou par eau avant le passage du filament à l’étape suivante, le bloc de chauffe.

  • Étape 5 : le bloc chauffant permet de faire fondre le filament...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_LF3DIMP.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Par quoi commencer ?
Suivant
Le flux de travail en impression 3D