Et les autres rôles, alors ?

1. La disparition du chef de projet…

Comme nous l’avons déjà dit, un Scrum Master n’est pas un chef de projet ! Bien que ces rôles puissent se rapprocher, au premier abord, ils sont en fait extrêmement différents.

Un Scrum Master est avant tout un facilitateur, un coach dans un certain sens. Il assure ses fonctions dans une attitude non directive. Il n’est donc pas question pour lui de diriger l’équipe ou de distribuer les tâches aux membres de l’équipe de réalisation.

C’est un rôle peu commun dans les cultures d’entreprise traditionnelles, où chaque projet se voit affecter un chef qui organise son équipe, lui indique les choses à faire. Dans Scrum, comme on l’a vu, l’équipe est autant que possible auto-organisée, ou en tout cas possède une autonomie importante.

En outre, on se rend compte que certaines tâches incombant traditionnellement au chef de projet relèvent plutôt de la responsabilité du Product Owner dans le modèle Scrum.

En tout état de cause, lors d’un passage à Scrum, il convient de bien regarder comment on peut faire évoluer la responsabilité de Chef de Projet vers des fonctions compatibles avec le modèle Agile. Changer simplement l’étiquette de « Chef de Projet » en « Scrum Master » tout en conservant les anciennes responsabilités...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DP3SCRU.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
L'équipe de réalisation
Suivant
Bien constituer l’équipe : quelques pistes…