Avantages et inconvénients de QLDB

Vous avez sans doute, au fil des pages, remarqué de nombreuses différences entre QLDB et les systèmes de gestion de base de données relationnels traditionnels, ainsi que ses avantages et ses inconvénients. Voici un récapitulatif qui vous permettra de déterminer si QLDB permet de répondre à vos besoins de stockage sous forme de registre.

1. Avantages

  • Base de données sans serveur, totalement répliquée et sécurisée, autorisant une montée en charge quasi infinie.

  • Structure souple permettant de stocker tout type de données, y compris des objets binaires complexes, dans un environnement sans schéma à prédéfinir.

  • Journal des transactions fondé sur une chaîne de blocs permettant de mettre en œuvre les principes d’inviolabilité et d’immutabilité.

  • Mise en œuvre du verrouillage optimiste qui évite les étreintes mortelles et augmente la vitesse des transactions.

  • Audit du journal rendu possible avec la fonction history et l’interrogation des versions des documents insérés et mis à jour.

  • Grande simplicité et versatilité.

2. Inconvénients

  • Système de sécurité très limité et peu granulaire, puisqu’il n’est pas possible de limiter l’accès aux objets, mais uniquement aux registres et aux flux.

  • Les index doivent être créés...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EIBLOAWS.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Sécurité du registre et des documents
Suivant
Introduction