Introduction

Les chapitres précédents ont montré qu’il est possible d’utiliser PowerShell à des fins malveillantes, mais également que sécuriser PowerShell contre ce genre d’attaques est possible. En revanche, nous n’avons pas abordé ce que PowerShell peut offrir pour renforcer la sécurité d’un système d’information. Si pour les administrateurs la maîtrise des usages de PowerShell au sein de son système d’information est indispensable, maîtriser son système d’information l’est tout autant. On notera enfin qu’avec l’arrivée des installations serveur en mode "Core" (à partir de Server 2008), la maîtrise de PowerShell pour l’administration et la sécurisation de ses serveurs n’est plus optionnelle.

Ce chapitre va donc s’attarder sur quelques opérations de durcissement triées sur le volet et que l’on peut réaliser avec l’aide de PowerShell. Comme pour les autres chapitres, l’objectif ici n’est pas de donner une vision exhaustive de la sécurisation d’un SI, mais bien de pointer certains éléments clés ou certaines méthodes pour permettre au lecteur d’entamer ce travail par lui-même dans son propre contexte.

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EPCYBPOW.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Conclusion
Suivant
Durcissement