Sommaire

Principes d’architecture de Kubernetes

1. Mise en cluster

a. Principes Cluster:principe

Avant même de parler de déploiement d’applications, Kubernetes a besoin de mettre en œuvre un cluster, c’est-à-dire de réunir des machines séparées dans un ensemble unique et de façon qu’il apparaisse alors comme une seule et unique ressource. La plupart des clusters se basent sur un principe relativement simple dit "maître/esclave", avec une machine qui pilote les autres et ces dernières qui réalisent les tâches confiées au système. Bien entendu, la gestion du cluster est beaucoup plus complexe qu’une simple délégation des tâches, et il convient en particulier de :

  • distribuer les tâches de manière efficace ;

  • pouvoir adresser des tâches à une autre machine si l’une d’entre elles ne répond pas ou n’est pas en mesure de réaliser ladite tâche ;

  • être en mesure de savoir dynamiquement quelles sont les machines sur lesquelles le système peut compter, ce qui nécessite de pouvoir en ajouter et en retirer simplement ;

  • garder une certaine robustesse du maître (qui, s’il n’est pas correctement secondé, peut constituer un point central d’échec), par exemple en laissant une autre machine prendre le rôle de maître si le précédent est défaillant ;

  • stocker les données de l’état ...