Sommaire

Programmation structurée

Les langages de programmation ont commencé très tôt à assembler les instructions sous la forme de groupes réutilisables, les fonctions. Les variables ont naturellement pris le même chemin, bien qu’un peu plus tardivement.

Le tableau permet de traiter certains algorithmes, à condition que la donnée à traiter soit d’un type uniforme (char, int...). Lorsque la donnée à traiter contient des informations de natures différentes, il faut recourir à plusieurs tableaux, ou bien à un seul tableau en utilisant un type fourre-tout void*. Il faut bien le reconnaître, cette solution est à proscrire.

À la place, nous définissons des structures regroupant plusieurs variables appelées champs. Ces variables existent en autant d’exemplaires que souhaité, chaque exemplaire prenant le nom d’instance.

Le langage C++ connaît plusieurs formes composites :

  • les structures et les unions, aménagées à partir du C ;

  • les classes, qui seront traitées au chapitre suivant.

1. Structures

Les structures du C++ - comme celles du C - définissent de nouveaux types de données. Le nom donné à la structure engendre un type de données :

struct Personne 
{ 
  char nom[50]; 
  int age; 
} ;

À partir de cette structure Personne, nous allons maintenant créer des variables, en suivant la syntaxe habituelle ...