Sommaire

Types de cloud

Là encore, le NIST définit quatre types de cloud, ou modèles de déploiement : privé, communautaire, hybride et public. Pour des questions de simplification, je ne fais pas de distinction entre le cloud privé et communautaire. La raison en est simple : le cloud privé est limité à une organisation, le cloud communautaire à un ensemble limité d’organisations dont les besoins sont généralement partagés, qui se connaissent toutes et n’ont pas de challenges de confiance. Regardons-en les caractéristiques.

1. Cloud privé

Le cloud privé est, comme son nom l’indique, réservé à une organisation unique. La question qui se pose alors est celle de la différence entre un centre de données (ou une salle technique) et un cloud privé. La réponse doit être simplement regardée à l’aune des caractéristiques du centre de données. Si les cinq caractéristiques du cloud s’y appliquent, il s’agit d’un cloud privé ; dans le cas contraire, c’est juste un centre de données.

« Quelle différence cela fait-il » demanderez-vous  ? Elle est substantielle ! Elle concerne la gestion et l’utilisation des ressources. Un centre de données contraint par des limites en personnel ou en matériel ne peut pas prétendre être un cloud privé ...