Les années 2000 : une décennie d’innovations

L’année 2000 marque un tremplin dans la bio-impression 3D. Le premier rein fonctionnel est imprimé en 3D. Ces reins sont testés en laboratoire sur des souris, le taux de rejet est très faible. Il faudra attendre treize ans avant de connaître la première transplantation sur un patient humain. 

C’est également en 2000 que sont développées les nouvelles applications d’impression 3D en béton. Des recherches avaient déjà été menées dans les années 1960, mais elles avaient été abandonnées par manque de fonds et de technologie. Il s’agit en fait de la technologie D-Shape, qui permet d’imprimer en 3D un simili béton, un matériau similaire à de la pierre. Il faudra attendre 2008 pour que des constructeurs investissent dans des machines grand format permettant de produire de petites maisons en moins de 24 h.

L’année 2004 fut une année très importante dans l’histoire de l’impression 3D individuelle. C’est la naissance du RepRap Project (Replication Rapid prototyper), projet open source consistant à reproduire une imprimante 3D à l’aide de cette dernière. La technologie FDM est adoptée au sein de ce projet. L’engouement autour du projet RepRap est tel que cela contribuera grandement à la popularisation de la culture maker.

images/Ch01_S3_IMG1.png

Imprimante RepRap dans...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_LF3DIMP.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Les années 90 : les fondations industrielles
Suivant
Les années 2010 : la démocratisation