Sommaire

Introduction DNS

Les noms de domaine et les noms d’hôte ne sont pas utiles au fonctionnement du réseau ; les adresses IP suffisent pour permettre la communication. Par contre, comme les noms sont plus faciles à retenir pour les humains que les chaînes de chiffres, un système a été inventé pour associer des noms à ces adresses IP : le DNS (en anglais : Domain Name System, système de noms de domaines). Grâce à ce système, les nœuds de réseau (serveurs, postes de travail, imprimantes, routeurs…) peuvent être désignés par des noms plus ou moins faciles à retenir ; le DNS traduit ces noms en adresses IP qui sont employées pour la communication et, à l’inverse, il restitue les noms de domaine et les noms d’hôte des adresses IP utilisées.

Ce système de noms de domaine est un système hiérarchique : le domaine de deuxième niveau example.com (en anglais : Second Level Domain) est un sous-domaine du domaine de premier niveau com (en anglais : Top Level Domain) ; le nom d’hôte vert.example.com est un sous-domaine de example.com, etc.

Pour un serveur comme celui décrit dans ce livre, ces trois niveaux suffisent. En revanche, pour une grande entreprise multinationale, ce n’est pas inimaginable d’avoir un poste de travail portant le nom pc23.postes-travail.paris.europe.example.com ...