Autres caractéristiques du SMDCP

1. Fonction de contrôle ou de feedback

La boucle de rétroaction permet de mesurer l’atteinte de l’objectif et d’agir en retour. Pour effectuer ces mesures, nous nous sommes appuyés sur la norme ISO 21827 qui définit une échelle de valeurs à six niveaux. Cette norme a pris sa source dans le domaine du développement logiciel de l’Université de Carnegie Mellon. L’échelle de valeur définit des niveaux de maturité cumulatifs.

Indicateur de niveau 0 - Rien n’est fait.

Indicateur de niveau 1 - Quelques activités sont réalisées, de manière isolée et en réaction à un événement.

Indicateur de niveau 2 - Les activités sont pour la plupart réalisées de manière planifiée et sont parfois documentées.

Indicateur de niveau 3 - Les activités sont planifiées, documentées et réalisées conformément à ce qui est défini. La direction soutient les actions.

Indicateur de niveau 4 - Les activités sont planifiées, documentées, réalisées conformément à ce qui est défini et sont contrôlées. Des mesures qualitatives et quantitatives sont effectuées.

Indicateur de niveau 5 - Les activités sont adaptées de façon dynamique au contexte. L’amélioration des pratiques est définie...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DP2RGPD.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Ressources humaines
Suivant
Gouvernance du SMDCP