Le Réseau Intelligent (RI)

Au gré de l’évolution du RTC et des commutateurs de circuits les composant, les services téléphoniques rendus aux usagers ont eux aussi progressé. Des services de base qui aujourd’hui semblent évidents ont été ainsi "installés" grâce à la numérisation des commutateurs : les renvois d’appel, l’indication d’appel en instance, la conférence, le filtrage des appels, le rappel automatique sur occupation, etc. Ces facilités ont été réalisées sous forme de logiciels s’ajoutant pas à pas aux logiciels purement orientés vers la commutation de circuits.

Plusieurs inconvénients se sont graduellement opposés à l’introduction de nouveaux services et leurs évolutions dans les commutateurs. En effet, pour un opérateur de RTC il faut que chacun de ses abonnés dispose d’une même offre commerciale téléphonique au même instant et, avec un grand nombre de commutateurs, il s’est avéré très difficile et surtout très coûteux d’intervenir dans un délai suffisamment bref sur tous les commutateurs pour mettre en œuvre les services. De plus, le coût des évolutions logicielles financées par les constructeurs s’ajoute systématiquement aux frais d’exploitation du réseau.

Enfin, l’alourdissement...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DP3TOIP.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
L'accès au RTC
Suivant
Le Réseau d'Exploitation et de Maintenance (REM)