Sommaire

Prise en main de la distribution Ubuntu

Tout système ne déroge pas à la règle qui consiste à s’adapter à la configuration demandée, voire au profil personnel de l’administrateur... Bien gérer son serveur passe par une optimisation du système et la mise en œuvre de réglages indispensables. Bien sûr, cela prend du temps, mais au final vous gagnerez à utiliser cette pratique plus professionnelle.

1. Le principe des paquetages

RPM, sigle bien connu, signifie Red Hat Package Manager (ou RPM Package Manager). À l’origine, c’est une technologie créée par la société Red Hat, une des pionnières dans l’élaboration de distributions Linux. Philosophie Linux oblige, ce gestionnaire de paquetages est sous licence GPL. Ubuntu utilise un autre outil de gestion des paquets venant de la distribution Debian : APT (Advanced Package Tool). Existent aussi deux outils plus "évolués" utilisant APT : Aptitude, en mode semi-graphique, et Synaptic, cette fois-ci en mode graphique (indisponible en version serveur car ne disposant pas de serveur graphique).

APT Aptitude

Aptitude gère mieux les dépendances surtout en cas de désinstallation des paquets. Par contre, il vaut mieux l’utiliser dans sa version en ligne de commande en lieu et place d’apt-get plutôt que sa version semi-graphique paradoxalement peu claire...

Attention : on ne doit plus utiliser apt-get après ...