Sommaire

État d’esprit Lean Lean

1. Le Lean, les origines de l’agile

Dans les années 50, les équipes de Toyota, le champion du monde de la Qualité, avaient une panoplie de processus qui définissaient toute l’entreprise, et sans doute la façon de découper le papier dans les toilettes ; cependant, les ingénieurs se rendirent compte que cette définition à outrance ne garantissait pas la satisfaction du client, notamment sur les délais de livraison. Toyota

En examinant la cartographie des processus, l’entreprise s’est rendu compte qu’une entreprise fantôme était présente, une entreprise qui passait son temps à attendre que le processus pousse l’action vers l’opérateur. Dans leur quête d’amélioration, ils identifièrent trois maux contre lesquels une chasse se déclencha, les « 3M » : 3M

  • Muda, le gâchis ; Muda

  • Muri, l’irrégularité ; Muri

  • Mura, l’excès. Mura

images/I-icone.png

Les multiples facettes des 3M

Les 3M sont déclinables sous bien des aspects :

  • la surproduction

  • les stocks

  • les produits défectueux

  • les déplacements inutiles

  • les procédés inefficaces

  • les temps d’attente

  • les transports

  • les produits sans clients

  • les pertes d’opportunités commerciales

Ces 3M vont générer des principes tels que :

  • la valeur ajoutée [VSM], VSM

  • le juste-à-temps, Juste-à-temps ...