Gestion du stockage

1. Gestion des tablespaces et des fichiers de données

Dans une base de données conteneurs, chaque conteneur possède ces propres tablespaces, avec notamment les tablespaces SYSTEM et SYSAUX, ainsi qu’un tablespace temporaire et éventuellement un tablespace d’annulation selon le mode de gestion de l’annulation (abordé dans la suite).

En complément, chaque conteneur peut posséder un ou plusieurs tablespaces pour le stockage des schémas des différentes applications.

Dans la pratique, les schémas des différentes applications seront stockés dans les PDB et il n’y aura aucun objet applicatif dans la CDB Root. De ce fait, il ne sera pas nécessaire de créer des tablespaces supplémentaires dans la CDB Root, sauf éventuellement pour des besoins liés à l’administration de la base de données (par exemple, pour stocker le schéma d’un outil tiers de surveillance de la base de données).

Le tablespace SYSTEM dans la CDB Root stocke les définitions (métadonnées) de tous les objets fournis par Oracle (tables et vues du dictionnaire de données, packages fournis par Oracle, etc.). Le tablespace SYSTEM dans une PDB stocke uniquement les définitions des objets "utilisateurs" stockés dans la PDB, mais les définitions communes de la CDB Root sont rendues visibles par des mécanismes internes de lien. Du coup...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RI19CORAA.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Gestion de la CDB et des PDB
Suivant
Gestion des utilisateurs et de leurs droits