Énoncé 10 Optimisation de STP

Durée : 20 minutes

Le protocole Spanning Tree (STP) fonctionne de manière autonome en prenant des paramètres tels que l’adresse MAC des commutateurs, la priorité et les vitesses des liens. Ces informations sont échangées à l’aide de BPDU (Bridge Protocol Data Unit). Les commutateurs calculent une topologie sans boucle. Cependant, la topologie peut ne pas être optimale et il peut être intéressant de forcer l’élection du commutateur racine (switch root) pour privilégier un commutateur plus puissant ou mieux situé dans la topologie. Le commutateur possédant le plus petit « bridge identifier » (BID) devient le commutateur racine.

Le BID  comporte deux parties : la priorité, codée sur 2 octets (valeur par défaut de 32768) et l’adresse MAC codée sur 6 octets.

Pour favoriser un commutateur par rapport aux autres, il faut modifier la priorité.

Voici le schéma de l’atelier :

images/09TP04.png

Après avoir mis en place la topologie, configurez le commutateur SW1 avec une priorité de 28672 pour le VLAN 1.

Configurez les interfaces d’accès en "Port fast".

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_TP5CIS.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Énoncé 9 Configuration de STP
Suivant
Énoncé 11 Mise en place d’EtherChannel