Le cloud, ami ou ennemi du Green IT ? Cloud Green IT

Parmi les choix s’offrant à une entreprise qui cherche à héberger un service numérique, le déploiement de ce service dans un cloud est une option qui est de plus en plus utilisée, et la réduction des impacts environnementaux est de plus en plus mise en avant par les fournisseurs de services cloud. Dans les sections qui vont suivre, nous regarderons en détail les impacts positifs et négatifs de ce type d’hébergement.

1. Définition du cloud

De nombreuses définitions, parfois divergentes, peuvent être données au cloud computing. Nous nous appuierons ici sur celle de l’Institut national des normes et de la technologie américain (NIST, pour National Institute of Standards and Technology) [Lien 11], cette définition étant aujourd’hui largement reconnue et utilisée.

Le NIST définit le cloud computing comme s’appuyant sur cinq caractéristiques essentielles, trois modèles de service et quatre modèles de déploiement :

images/06-04.png

Synthèse de la définition du cloud computing par le NIST

Les cinq caractéristiques essentielles sont les suivantes :

  • La mutualisation des ressources : un service cloud doit proposer un modèle dans lequel les ressources techniques du centre de données (réseau, stockage, serveurs) sont partagées par les différents utilisateurs. Cloud:mutualisation...

couv_HSDPGREENITDE.png

Découvrez 

le livre :

Aussi inclus dans nos :

Précédent
Les impacts liés à l’hébergement
Suivant
Les enjeux de l’automatisation