Les méthodes anonymes Méthode anonyme

1. Définition

Une méthode anonyme représente un bloc de code bien délimité pouvant se comporter comme une procédure (sans résultat) ou une fonction (avec un résultat). Comme son nom l’indique, une méthode anonyme ne possède pas de nom, on ne peut donc pas l’appeler en tant que routine. Les méthodes anonymes s’utilisent par affectation à une variable pour finalement interagir avec l’implémentation de la méthode anonyme à la manière d’un évènement. Ainsi, la méthode anonyme est exécutée depuis n’importe quel endroit.

Une méthode anonyme n’apporte pas de nouvelles fonctionnalités mais des facilités d’implémentation d’une part, grâce à un allègement de l’écriture et, d’autre part, avec la possibilité d’utiliser des variables provenant de la routine d’où elle est appelée. Ce principe aussi nommé closure allège énormément l’implémentation d’actions asynchrones. Ces allègements d’écritures seront détaillés dans le chapitre sur les traitements multithreads.

Asynchronisme et gestion de threads sont des concepts utilisés lorsque l’on souhaite programmer des actions concurrentes simultanées.

2. Déclaration

Une définition...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RIDELPH.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
RTL mise en pratique
Suivant
Les interfaces