Identifier les différents besoins

La présence d’indicateurs dans un tableau de bord répond au double objectif de réduire le temps d’appropriation et de synthétiser au maximum l’analyse.

Réduire le temps d’appropriation : la couleur, la forme, bref la symbolique est importante car elle est toujours perçue plus rapidement que l’idée qui se cache derrière une série de nombres ou de mots.

Synthétiser au maximum l’analyse : donner à l’interlocuteur l’ensemble des données l’oblige à réaliser un travail d’appropriation (il risque de se noyer, trop d’informations tue l’information). Aboutir à une présentation sous forme de calculs, de synthèses, de graphiques, améliore la démarche mais oblige encore l’utilisateur à effectuer des rapprochements, des projections. L’étape ultime est la mise en place de voyants (qui réduit, de fait, le champ des possibles), la présence de tendance dans les graphiques pour les projections. La mise en œuvre des formules, le choix de la bonne méthode de calcul, le choix du type de tendance peuvent en revanche être long et fastidieux.

Il convient aussi de se pencher sur les différents composants du tableau de bord, certains peuvent se satisfaire d’une réactivité moyenne (chiffres de la semaine écoulée, exemple : nombre de retours...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_SOB16EXCBOR.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Quelques conseils
Suivant
Principales caractéristiques des indicateurs