Sommaire

Stratégie d’accès aux données

1. Accès direct ou ORM ?

Actuellement la grande majorité des informations utilisées par les applications sont stockées sur des bases de données selon un modèle relationnel (un lien est défini entre l’expert et les compétences dont il dispose, plusieurs compétences sont rattachées à un thème donné...).

Ces mêmes informations sont utilisées dans les applications selon un autre modèle s’appuyant sur des arborescences d’objets : le modèle objet.

Et pourtant ces deux mondes (ou ces deux modèles) doivent correspondre l’un à l’autre ! C’est là un des grands challenges des applications informatiques actuelles (les travaux visant à développer des bases de données organisant les informations selon un modèle objet n’ont jamais vraiment débouché sur des solutions reconnues et utilisées à échelle industrielle).

Pour répondre à ce challenge, plusieurs voies existent dont les deux plus importantes sont :

  • La mise en œuvre d’une architecture classique de composants DAO et DTO : les DAOs produisent et consomment les DTOs en utilisant de façon plus ou moins dynamique les requêtes d’accès au modèle relationnel des données. Ce modèle souffre aujourd’hui de la complexité de sa mise en œuvre, de ses performances ...