Les données spatiales

Les applications qui travaillent avec des données géographiques sont maintenant nombreuses et elles permettent un repérage plus rapide de l’information, souvent avec comme objectif de dresser un itinéraire. Mais les applications peuvent également utiliser les données géographiques pour obtenir une représentation visuelle des données ou bien pour faire une analyse géographique des données (où sont répartis nos principaux clients ? …).

Les possibilités d’affichage de SQL Server Management Studio étant limitées, il est le plus souvent nécessaire de s’appuyer sur une bibliothèque graphique conséquente comme BingMaps ou Open Street Map pour exploiter au mieux de façon visuelle ces données.

Toutefois, il n’est pas possible de gérer de la même façon les données relatives à un schéma d’une ville ou d’un quartier et celles relatives à un pays. En effet, le chemin pour se rendre de la place de la Concorde à la place de l’Étoile à Paris est infiniment plus court que le trajet à effectuer pour se rendre de Paris à Mayotte. Dans le premier cas, il est possible de considérer que la terre est plate, alors qu’il n’est plus possible de faire cette approximation dans le second cas.

Pour répondre à ces contraintes, SQL Server propose les types geometry...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RI19SQL.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Les données images
Suivant
Exercices