Le fonctionnement d’Ethernet

Alors comment les switches Ethernet utilisent-ils toutes ces informations avant de permettre à une trame de trouver son destinataire ?

Cette section explique le fonctionnement d’Ethernet à ses débuts avec les équipements de type hub et son fonctionnement actuel avec les switches.

1. Les hubs Hubs

a. Le fonctionnement des répéteurs et des concentrateurs

Le répéteur (Repeater) est un équipement simple régénérant un signal entre deux segments du réseau. Son rôle est d’augmenter la distance entre deux périphériques.

Le concentrateur (Hub) est en fait un répéteur multiports. Il existe trois principaux types de concentrateurs :

1) passif : un concentrateur passif permet uniquement de partager le média physique et n’a besoin d’aucune alimentation électrique (pas d’amplification, de nettoyage, de diagnostic...).

2) actif : un concentrateur actif doit être branché à une prise de courant pour pouvoir amplifier un signal avant de l’envoyer aux autres ports.

3) intelligent : le concentrateur intelligent (ou "smart hub") fonctionne de la même façon que les concentrateurs actifs tout en apportant des fonctions de diagnostic.

Les équipements raccordés à un concentrateur reçoivent tout le trafic qui traverse le concentrateur. Plus le nombre d’équipements reliés au concentrateur est important...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_CE3M1CIS.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Dissection d’une trame Ethernet
Suivant
Le protocole ARP