Sommaire

Principes du serveur Core

Cette section présente les principales caractéristiques du serveur Core, les domaines de prédilection pour lesquels il a été prévu, ainsi que ceux pour lesquels il n’est pas possible de l’utiliser.

1. Restrictions liées à une installation minimale

Avec l’option d’installation par défaut, l’interface utilisateur standard (à savoir l’interpréteur de commandes graphique de serveur) n’est pas installée. Par conséquent, les tâches de gestion du serveur s’effectuent à l’aide des outils d’interface utilisateur distants (RSAT pour Remote Server Administration Toolkit), de Windows PowerShell ou, s’il y a lieu, localement à partir de la ligne de commandes (ou de Windows PowerShell).

Par analogie, cette installation minimale continue d’être appelée Core, comme dans Windows Server 2008 et 2008 R2, par ses utilisateurs, même si lors de l’installation c’est devenu l’option par défaut.

L’intérêt d’une installation Core est de réduire la surface d’attaque, ce qui a un impact sur les rôles pouvant être installés sur le serveur. L’application des mises à jour étant également réduite, ceci facilite le cycle de vie du serveur.

Les rôles suivants peuvent être installés sur un Windows Server 2016 :

  • Contrôleur de domaine (typiquement ...