Mêlée quotidienne

Au-delà de l’action de facilitation que le Scrum Master peut mettre en œuvre, l’équipe doit se rappeler que c’est avant tout son meeting et elle doit tout faire pour le rendre efficace, avec des astuces comme traditionnellement répondre aux trois questions :

  • Qu’ai-je fait ?

  • Que vais-je faire ?

  • Quelles sont mes difficultés ?

Il n’est pas rare de voir une personne écouter patiemment ses collègues en attendant son tour, mais l’essence de ce meeting se retrouve dans le "Andon" du Lean : signaler tout élément qui est une menace pour la réalisation de l’objectif du sprint et mobiliser les efforts pour corriger le problème [Monden 1994] [Moustier 2019a] ; pour cela, [Yip 2016] propose d’utiliser un tableau des blocages (aussi appelé "Kaizen Newspaper" - les nouvelles du Kaizen), qui liste, pour chaque problème :

  • ses occurrences

  • les actions à court terme

  • les contre-mesures pour le moyen ou long terme

  • le statut

Il faut garder en mémoire que la mêlée est un bon moment pour lever une alerte (Andon), mais toute alerte doit être levée dès que possible.

Pour améliorer la prise en main de ce meeting par l’équipe, s’il doit y avoir un facilitateur du meeting, on peut faire tourner ce rôle. Par ailleurs, pour que l’équipe apprenne à parler à l’équipe...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DPTESSAF.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Planification à l'échelle
Suivant
Acceptation des PBI et de la solution