Sommaire

Introduction

« Je ne crois point au sens philosophique du terme, à la liberté de l’homme. Chacun agit non seulement sous une contrainte extérieure, mais aussi d’après une nécessité intérieure. » Comment je vois le monde, Albert Einstein

Alors le cloud, est-ce la panacée, le remède à tous les maux de l’informatique locale et du développement économique  ? Si on ne peut pas nier son colossal apport au développement de certaines entreprises, voire de certains états, il est primordial d’en comprendre les limites et les contraintes.

Ce n’est pas nier ses qualités que d’en regarder ses limites. C’est s’assurer honnêtement avec lucidité que ce n’est pas toujours la réponse à tout et, surtout, que ce n’est pas ni aussi facile, ni aussi économique, ni aussi rapide que certains prestataires veulent le laisser entendre. En revanche, c’est une réelle innovation qui, une fois correctement appréhendée, permet de repousser toutes les limites d’une informatique locale et une accélération de toutes les ambitions de développement.

Les Anglo-Saxons disent que le ciel est la limite (sky is the limit) pour signifier qu’il n’y a en fait aucune limite à tel ou tel sujet. Cela tombe bien, car les nuages (le cloud) s’y trouvent déjà. Le cloud est porteur de nombreuses promesses, mais ...