L’interception et la gestion des exceptions

Les exceptions font partie intégrante du cycle de vie d’une application. Si elles ne peuvent pas toujours être évitées, il est par contre indispensable de les intercepter et de les gérer d’une manière n’empêchant pas la suite de l’exécution de l’application. Le bloc try ... catch ... finally permet d’une part d’intercepter les erreurs et d’autre part de les traiter :

try catch finally
try 
{ 
    Instructions. 
} 
catch 
{ 
    Instructions de gestion d'une erreur. 
} 
finally 
{ 
    Instructions toujours exécutées. 
} 

La partie try contient les instructions qui peuvent déclencher une erreur. Si une exception est déclenchée directement via une instruction throw ou depuis la pile des appels, l’exécution passe immédiatement dans la partie catch afin de traiter l’erreur. Qu’une exception soit levée ou non, la partie finally est toujours exécutée.

Les blocs finally contiennent les instructions qui seront exécutées en toutes circonstances. C’est dans ce bloc que les ressources doivent être libérées ou que les données doivent être enregistrées. 

Lorsqu’une exception est déclenchée, une référence à l’objet Exception...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EI9C19VIS.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Le déclenchement des exceptions
Suivant
Le traçage