Les enjeux de l’automatisation

1. Pratiques d’Infrastructure as Code

L’avènement du cloud a apporté tout un ensemble de nouvelles pratiques dans la façon dont les infrastructures sont traitées et utilisées. En particulier, le concept d’Infrastructure as Code (ou IaC) est progressivement devenu la norme dans la façon de manipuler les infrastructures ; le principe en est de remplacer les usages traditionnels de consoles de configuration (qu’il s’agisse de consoles web ou d’interfaces en ligne de commande) par l’utilisation de code informatique pour décrire, déployer et adapter les éléments d’infrastructure.

Les centres de données hyperscale sont conçus en prenant en compte une contrainte forte d’adaptabilité aux charges de travail, et font de fait un usage important de ces mécanismes d’IaC. Ainsi, les fournisseurs de cloud les plus avancés répondent à la caractéristique essentielle d’élasticité avec des mécanismes de mise à l’échelle automatique (auto scaling en anglais) permettant à l’infrastructure de s’adapter automatiquement à la charge de travail.

images/06-10.png

Exemple de mécanisme de mise à l’échelle automatique :

  • L’équipement en entrée répartit la charge entre les utilisateurs.

  • L’outillage de supervision scrute la charge d’utilisation.

  • Si cette charge...

couv_HSDPGREENITDE.png

Découvrez 

le livre :

Aussi inclus dans nos :

Précédent
Le cloud, ami ou ennemi du Green IT ?
Suivant
Boîte à outils