Sommaire

Typologie des réseaux en fibres optiques

Tout d’abord, notons l’évolution des terminologies sous influence américaine dans ce domaine. Pendant des décennies, depuis 1760 d’après le Dictionnaire historique de la langue française, le terme "exploiteur" a laissé la place à "exploitant", homme ou entreprise qui "fait valoir (une chose), tire parti de (quelque chose)". D’où, il a été question, depuis, d’exploitants de terres agricoles, de réseaux d’eau, de lignes maritimes, de voies ferrées, puis de gaz, d’électricité, ensuite d’exploitants de réseaux de télécoms.

Quant au mot "operator", il était présent en Amérique du Nord dans les réseaux de télécommunications non automatisés. C’était la personne qui avait la charge de vous mettre en relation avec votre correspondant. Par extension, ce mot a caractérisé les exploitants de réseaux de télécoms américains qui, peu à peu, sont devenus des "operators". D’où l’évolution quelque peu inadéquate, en langue française, vers le mot "opérateur". Ce mot, qui définissait un collaborateur en charge d’opérations, est désormais là pour désigner une société de services de télécommunications ...