La gouvernance d’entreprise

1. Pas de gestion de crise à Fukushima Exemple:Fukushima Crise:gestion

Comment savoir quels projets ont le plus de valeur pour les réaliser en priorité ? "C’est facile", me direz-vous : la direction décide et l’entreprise s’aligne. Bien que cette théorie soit séduisante, l’expérience montre que c’est loin d’être le cas en pratique.

Prenons l’exemple de Fukushima. En 2011, plusieurs cœurs de cette centrale nucléaire japonaise sont entrés en fusion suite à un séisme et un tsunami. C’est le plus grave accident nucléaire de tous les temps avec celui de Tchernobyl. 

Images/02DP12.png

Les tours de refroidissement d’une centrale nucléaire (auteur : Kurt Klement/source : pixabay.com)

La centrale de Fukushima Daiichi avait été mal conçue, c’est un fait entendu, puisque celle d’Onagawa, pourtant plus proche de l’épicentre du séisme, n’a subi aucun dommage important. Mais ce n’est pas le propos ici : intéressons-nous plutôt à la gestion de la crise qui a suivi. De nombreux projets doivent alors être lancés : contenir les fuites nucléaires, organiser un plan d’évacuation, restaurer l’alimentation électrique... La gestion de la crise nécessite logiquement des arbitrages et des prises de décision.

Première difficulté :...

couv_DP2GP.png

Découvrez 

le livre :

Aussi inclus dans nos :

Précédent
Comment trouver des projets ?
Suivant
Quels projets prioriser ?