Sommaire

La programmation défensive Programmation défensive

La technique de la programmation défensive consiste, lors de l’écriture du code, à considérer les pires situations possibles et à tenter d’y parer. Le sujet est vaste et les pratiques diverses, nous allons dans ce chapitre vous présenter les principales méthodes.

La programmation défensive est utile pour l’écriture d’applications dont la sûreté et la sécurité doivent être importantes. Elle permet de minimiser les problèmes, de rendre le logiciel prédictible et d’améliorer sa disponibilité en le rendant tolérant aux fautes. Toutefois, comme l’ajout de traitements défensifs peut alourdir le code, ajouter des bugs et masquer des problèmes durant le développement, il faut rester très prudent lors de la mise en œuvre de cette technique. Une bonne pratique est la suivante :

1.

Le logiciel doit détecter les principales situations d’erreur, c’est-à-dire les situations qui peuvent conduire à des erreurs logicielles graves : problèmes de sûreté ou de sécurité (exemple : dépassement de taille de mémoire tampon, division par zéro, inefficience des mesures de sécurité ou de sûreté), problèmes pouvant conduire à un logiciel dont le fonctionnel est fortement dégradé (exemple : ...