Le bit quantique physique en pratique

1. Approche générale

Comme suggéré au cours de l’ouvrage, on peut envisager de créer un bit quantique en utilisant un photon dont les états superposés seraient relatifs à sa polarisation.

On peut évidemment envisager de prendre un électron en exploitant le spin comme support de l’état quantique.

On peut même envisager de prendre un atome, voire un noyau atomique, voire même un ion comme particule élémentaire de la définition physique d’un bit quantique. Pour rappel, un ion est un atome un peu particulier : il n’est pas neutre électriquement et porte donc une charge électrique positive ou négative (le nombre de protons est différent du nombre d’électrons).

2. Pistes de réalisation

Procédons au listage des différentes possibilités existantes ou ayant été tentées.

1.

Les cavités résonantes, soit optiques, soit micro-ondes.

2.

Les pièges à ions (furtivement évoqués précédemment).

3.

Les systèmes basés sur la résonance magnétique nucléaire utilisant le noyau atomique et ses propriétés.

4.

Les points quantiques.

5.

Les atomes piégés dans un réseau optique.

6.

Les supraconducteurs avec jonction Josephson.

La plupart de ces pistes de réalisation ont déjà été explorées...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DPQINF.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Architecture de l'ordinateur quantique
Suivant
Détails de quelques pistes de réalisation