Quelques faits et chiffres

En effet, cela fait plusieurs dizaines d’années déjà que l’on développe des logiciels et le moins que l’on puisse dire c’est que les résultats des études sur les projets informatiques nous montrent qu’il y a encore beaucoup de progrès à faire dans les méthodes de gestion :

  • Environ 20 % des projets logiciels échouent.

  • Dans les 4 années qui suivent, 80 % des projets vont disparaître.

  • 50 % du code produit n’est jamais utilisé.

  • Dans un logiciel, environ 20 % des fonctions sont utilisées.

Et le moins qu’on puisse dire, comme le montre ce rapport qui détaille l’évolution des taux de succès/échecs des projets (issu du fameux Chaos Report 2015 du Standish Group, étude réalisée sur 50000 projets), c’est que la situation évolue lentement :

images/01DP201.png

Mais avant d’aller plus loin, revenons sur ce que nous appellerons les méthodes traditionnelles de gestion de projets informatiques, qui font encore le quotidien de beaucoup d’équipes (et le vôtre peut-être si vous lisez cet ouvrage…). 

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DP3SCRU.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Introduction
Suivant
Le modèle de gestion de projet "en cascade"