Les tables Table

Le modèle relationnel organise les données en les répartissant dans des tables. Chaque table concerne une notion pour laquelle nous souhaitons enregistrer des données. Supposons que nous souhaitons créer une base de données pour gérer des commandes de produits. Il serait au moins nécessaire d’avoir une table pour enregistrer les produits, une pour les clients et une pour les commandes. Les noms des tables sont par convention toujours au pluriel : la table Clients, par exemple. Ceci s’explique par le fait que cette table contient les informations sur les clients.

Les tables sont parfois appelées relations dans certains ouvrages. Étant donné qu’elles sont mises en relation les unes avec les autres, ce vocabulaire n’est pas utilisé dans ce livre.

1. Les attributs Atrribut

Chaque table contient des attributs correspondant aux informations qu’il est nécessaire de stocker à propos de celle-ci. Par exemple, la table Clients peut contenir le nom et le prénom du client, sa date de naissance et sa ville. Il est conseillé que les noms des attributs ne contiennent pas d’espace ni de caractères spéciaux. Les accents sont également déconseillés pour éviter un certain nombre de problèmes.

Le nombre d’attributs d’une table se nomme le degré. Degré

Les attributs peuvent être également appelés champs ou colonnes.

2. Les enregistrements...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RI19SQL.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Introduction
Suivant
L'identification d'un enregistrement