Notion de surcharge d’opérateurs Surcharge:d’opérateurs

1. Introduction

Nous avons déjà abordé la notion de surcharge de méthodes, lorsque l’on a opéré la surcharge d’une méthode dans une structure implémentant un trait fournissant une implémentation de ladite méthode.

La surcharge d’opérateurs montre quelques similarités avec ce scénario. En effet, on peut définir ainsi respectivement un opérateur et une surcharge d’opérateur :

  • Un opérateur est une fonction spéciale. Le caractère associé est réservé dans le langage. Pour l’essentiel, il s’agit d’opérateurs mathématiques comme +, ==, -, /, %, etc.

  • La surcharge des opérateurs consiste à fournir une surcharge de l’implémentation de cet opérateur, pour un type donné. C’est ni plus ni moins qu’une surcharge de méthode, mais avec une méthode qui est associée à un caractère « mathématique » spécial et réservé.

2. Les opérateurs surchargeables

Il existe plusieurs catégories d’opérateurs surchargeables. Pour chacun, on indique son nom, sa caisse et son module de rattachement. Par ailleurs, la documentation suivante rappelle certains de ces opérateurs surchargeables :...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EIRUST.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Des traits prédéfinis essentiels : les itérateurs
Suivant
Inventaire et usage de quelques traits prédéfinis