Rappels des principes de l’Agilité

1. Avertissements

Bien qu’il existe un plug-in QC implémentant l’Agilité, nous ne l’utiliserons pas dans nos considérations.

Nous proposons au contraire de conserver la version standard de QC et d’adapter les customisations que nous avons proposées, considérant que le kanban est un tableau mural physique.

Toutefois, ces éléments que nous proposons dans la fin de notre ouvrage ne permettent pas d’implémenter totalement l’Agilité dans QC : dans sa forme standard, QC n’est pas fait pour cela.

En revanche, nos considérations vont montrer toute la difficulté de la gestion des tests industriels formalisés dans un outil comme QC dans l’exercice d’un processus Agile.

2. Naissance de l’Agilité : le Manifeste Agile

Si d’aucuns considèrent l’Agilité comme une méthode récente, il commet là deux erreurs. La première est que le lean management (cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/Lean_(production)), c’est-à-dire la production industrielle en flux continu, est née dès les années 30 et s’est développée dans les industries japonaises comme Toyota en 1961 (cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/Toyotisme). Rien de récent donc.

La seconde erreur est que l’Agilité ne constitue pas une méthode d’organisation du travail, mais une convention à l’intérieur...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EPALMQC.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Le reporting des Defects
Suivant
Quelle organisation ?