Sommaire

Manipuler l’en-tête du document ontologique

L’en-tête du document ontologique contient un ensemble de métadonnées qui décrivent le document ontologique. L’importation d’ontologies externes et l’attribution d’identifiant de version font partie des métadonnées de l’en-tête.

1. Importer une ontologie externe

L’agrégation d’ontologies externes à Ontologiel’ontologie courante est une pratique d’usage en conception d’ontologies notamment pour séparer la partie conceptuelle ( T-BOX (Terminological box)T-BOX et R-BOX (Role box)R-BOX) de la partie factuelle ( A-BOX (Assertionnal box)A-BOX). Cet usage (la segmentation des ontologies) est notamment employé lorsqu’un système utilise plusieurs jeux de données pour une même structure conceptuelle. Cette propriété assure une grande réutilisabilité de l’ontologie conceptuelle.

Dans l’exemple illustré à la figure 4.6, l’ontologie factuelle myFamiliy.owl qui importe l’ontologie conceptuelle families.owl permet de déclarer l’énoncé :Mary rdf :type Woman avec une définition de Woman dans une ontologie externe à l’ontologie factuelle.

images/04RI06.png

Figure 4.6 : Illustration d’un owl importsusage d’owl:imports

La mise en relation de plusieurs ontologies implique d’utiliser plusieurs classes et plusieurs méthodes qui sont présentées ...