Prendre le temps de se séparer

Les phénomènes de cohésion d’équipe et l’impact des relations affectives nouées durant un projet sont souvent sous-estimés par les directeurs de projets. 

Nous avons fini le job, merci, au revoir, on passe à autre chose. Mais l’équipe a vécu en cercle fermé durant des semaines, voire des mois, et affronté des sentiments très variés. Plus le management a été actif et plus l’amplitude des sentiments vécus a été importante. De plus, à moins que la rétrospective ne tourne en célébration, chaque individu manque de retour sur son action, et même en cas de fête, il manquera à chacun la vision de ce qu’il n’aurait pas dû faire, non pas en termes de processus, mais de comportement.

1. Souligner les efforts

Parce que la rétrospective porte souvent sur les processus et leurs points d’amélioration, mais beaucoup plus rarement sur les humains, il est essentiel de souligner de manière explicite les efforts qui ont été déployés individuellement.

Un junior qui n’a pas ménagé sa peine pour se mettre au niveau des seniors doit être remarqué, même si cette fois il n’y est pas arrivé, le fait de souligner que cela a été remarqué l’incitera à poursuivre.

Un senior qui a fait l’effort de former...

couv_DP2DIR.png

Découvrez 

le livre :

Aussi inclus dans nos :

Précédent
Faire la rétrospective de projet
Suivant
Glossaire