Intra-connexion des centres de données - IDC

L’application IDC (Intra Data Center) consiste en la connexion des différents éléments à l’intérieur d’un centre de données. Pour cette connexité des serveurs et des équipements de liaisons et de brassage dans un centre de données, diverses configurations existent. Quelques exemples : une architecture en arbre, une autre en anneau, une qui reprend le principe des réseaux optiques passifs (PON) ou bien une configuration s’appuyant sur des routeurs.

1. IDC en arbre

Cette architecture est très classique et se retrouve sous des dénominations différentes telles qu’"architecture entièrement maillée" ou "spine-leaf".

La conception est simple : chaque routeur ou commutateur de la couche supérieure est connecté à tous les routeurs, commutateurs ou serveurs de la couche inférieure. Cela amène des avantages en termes de faible latence et de fiabilité, tout en facilitant l’évolutivité.

Cette architecture poursuit son développement en s’appuyant sur les performances sans cesse améliorées des puces photoniques pour la commutation et le routage.

images/Ch13_04.png

Architecture en arbre d’un centre de données

Cependant, côté inconvénients, il est à noter une augmentation de l’espace nécessaire et une difficulté opérationnelle résultant...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EPCENTDO.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Attachements serveurs - unités de stockage
Suivant
Interconnexion des centres de données