Le réseau ATM Réseau ATM ATM

Autre mode de transport de données, l’ATM a été développé originellement par France Télécom (le CNET CNET - Centre National d’Etudes des Télécommunications) au début des années 1980. Il fallait ajouter au réseau RNIS spécialisé pour la voix ou "la bande étroite" (débit inférieur à 2 mégabits par seconde) un mode de transport adapté aux applications nécessitant un débit plus important et en faire un type de réseau multimédia, c’est-à-dire incluant voix, vidéo et données, réseau qui évidemment venait s’ajouter aux autres réseaux existants, notamment X.25. Le réseau B-ISDN B-ISDN (Broadband ISDN ou RNIS large bande) prenait naissance en se conformant au plan d’adressage téléphonique des abonnés RNIS, comme pouvait le faire X.25, même si ce n’est pas la seule solution.

À la disposition d’ATM, le réseau numérique de transmission SDH / STM (Synchronous Transfer Mode - mode de transfert synchrone) et ses forts débits (cf. chapitre La téléphonie "Legacy" (héritée)) était l’allié idéal au niveau "Physique" du modèle OSI en fournissant des débits de 155 à 622 mégabits par seconde.

Les recherches du CNET...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DP3TOIP.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Le réseau à commutation de paquets X.25
Suivant
Introduction