Sommaire

Activation de la montée en charge automatique

1. Test avec l’application MailHog

Le serveur de métriques est en place et il permet de consulter la consommation des briques de base du cluster (nœuds et pods). Il ne s’agit toutefois pas du seul point important à remplir.

En effet, la montée en charge automatique nécessite de définir la capacité des pods. Outre le fait que cette limitation permet d’éviter un emballement de la consommation des ressources, elle va permettre d’indiquer à quel moment va se déclencher une augmentation ou une diminution du nombre de pods.

Les tests de charge se feront à l’aide de l’application MailHog. Afin de simplifier les choses au maximum, la persistance de données ne sera pas active. Au niveau de la capacité de chaque pod, ces derniers auront 10 millièmes de CPU (10m) réservés et la même quantité au maximum.

Ci-dessous le fichier de déploiement qui sera utilisé pour les tests :

apiVersion: apps/v1 
kind: Deployment 
metadata: 
 labels: 
   app: mailhog 
 name: mailhog 
spec: 
 selector: 
   matchLabels: 
     app: mailhog 
 template: 
   metadata: 
     labels: 
       app: mailhog 
   spec: 
     containers: 
     - image: mailhog/mailhog  ...