Conclusion

En seulement une centaine de lignes de code, en exploitant au maximum les possibilités de FireDAC et des composants VCL, on peut réaliser une interface graphique permettant d’interagir avec une table d’une base de données.

Cependant, dans la pratique, on remarque que cette seule approche est limitée, car il est difficile dans ce cas de définir des règles métiers régissant l’application. Dans notre cas présent, il n’y en avait aucune et l’approche effectuée était donc tout à fait convenable pour obtenir un résultat rapide.

Dans le chapitre suivant, nous allons voir comment aller beaucoup plus loin dans l’interaction entre la base de données, les règles métiers et la représentation graphique de l’application.

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RIDELPH.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
L'application de back-office
Suivant
Introduction