Partitionner un disque Disque:partitionner

1. Structure d’un disque dur

a. Introduction aux disques durs et partitions

Types de disques durs

Il existe plusieurs technologies de disques durs, certaines plus orientées entreprise que d’autres :

  • IDE (Integrated Drive Electronics) : orienté grand public, aujourd’hui obsolète, remplacé par le SATA.

  • SCSI (Small Computer System Interface) : onéreux, mais offrant des performances adaptées aux entreprises. 

  • SATA (Serial Advanced Technology Attachment) : successeur de l’IDE, peu coûteux et assez performant, même si ce type de disque est plutôt destiné aux particuliers.

  • SAS (Serial Attached SCSI) : combine les avantages du SCSI et du SATA.

  • SSD (Solid State Disk) : citons cet outsider, qui n’est pas à proprement parler une technologie de disque dur, mais en présente les caractéristiques. Il s’agit de mémoire flash aux performances supérieures à celles des disques durs classiques. Les SSD sont de plus en plus répandus sur les serveurs.

Choix du disque dur

Les disques durs SCSI sont à l’évidence les plus répandus en entreprise, du fait de leurs performances.

Par exemple, les vitesses de rotation de disques SCSI sont de l’ordre de 10 000 à 15 000 tours/minute, réduisant les temps d’accès et de transfert. Cependant, les disques durs SATA commencent à intéresser le marché de l’entreprise, quand bien même...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_CE7RHEL.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Prérequis et objectifs
Suivant
Logical Volume Manager