Sommaire

Mémoire virtuelle

Un système Unix doit disposer d’au moins un espace de pagination (appelé aussi zone de swap) pour réaliser les inévitables échanges de données avec la mémoire physique. Cet espace de pagination est une partition ou un volume logique d’un type particulier, créé lors de la procédure d’installation. D’autres espaces complémentaires pourront être créés ensuite, si nécessaire. S’il s’agit d’un volume logique, l’espace existant pourra être agrandi facilement. Enfin, certaines versions permettent d’utiliser des fichiers ordinaires comme espaces de pagination complémentaires. Ceci peut constituer une solution de dépannage lors d’une montée en charge exceptionnelle.

Le choix judicieux de la taille de cet espace n’est pas très évident car chaque situation est particulière et évidemment liée à la véritable utilisation du système (nombre d’utilisateurs simultanés, types de logiciels, interfaces graphiques...). Une habitude très répandue consiste à choisir une taille égale à deux fois celle de la mémoire physique. Ce choix par défaut peut constituer un compromis acceptable. Cependant, il sera peut-être surdimensionné pour une station de travail individuelle ou nettement insuffisant pour un serveur fortement sollicité. Lorsque l’espace ...