Technologies de multiextrusion Multiextrusion

1. Les têtes d’impression n-1

a. Multiplexeur intégré au refroidisseur

Les têtes d’impression n-1 sont des têtes possédant plusieurs entrées (n entrées) pour 1 sortie. Ces têtes d’impression multimatériaux possèdent plusieurs guidages de filament, au niveau du refroidisseur, qui vont se croiser sur un embranchement en interne du refroidisseur.

images/Ch14_S1_1_1_IMG1.png

Exemple sur une tête 2-1 de la marque Bigtreetech

Ce type de tête d’impression nécessite de connaître la longueur de rétraction à effectuer au changement de matériau afin que le premier filament laisse la place au second filament. Cette longueur correspond le plus souvent à la hauteur de la tête d’impression, de la buse jusqu’aux connecteurs de tube PTFE.

images/Ch14_S1_1_1_IMG2.png

La tête 2-1 conçue par E3D pour Dagoma

L’avantage de ce type de multiplexeur est de minimiser la distance de rétraction des filaments lors du changement de matériaux pendant l’impression (cela se paramètre dans l’extruder start/end G-code). Le multiplexage s’effectue dans la zone froide du refroidisseur, il n’y a donc pas de risque de mélange. Il faudra néanmoins faire attention qu’à aucun moment, le second filament ne soit extrudé pendant que l’imprimante imprime avec le premier.

L’inconvénient principal de ce type de technologie est les résidus...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_LF3DIMP.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Problèmes sur le rendu final
Suivant
Paramètres relatifs à la multiextrusion