Cycle en spirale Cycle en spirale

Il faut attendre une nouvelle décennie pour que le cycle en spirale commence à remettre en question les méthodes précédentes. En 1990, le cycle en spirale (Boehm 1988) reprend le cycle en V, mais propose d’itérer le produit jusqu’à le rendre de plus en plus complet, ou bien de le scinder en plusieurs lots plus petits et de les produire les uns après les autres.

images/02DP03.png

Il introduit également les notions d’analyse et de gestion de risques, et d’ingénierie concourante, c’est-à-dire impliquer les équipes de production dans la conception.

Ces deux concepts seront repris, ou plutôt dilués, dans les méthodes précédentes, sous forme de nouvelle version complexifiant encore plus des processus qui l’étaient déjà et reléguant davantage les phases de production au dernier rang d’intérêt. Le cycle en spirale, précurseur des méthodes agiles, connaîtra une mise en œuvre confidentielle.

Un premier événement va cristalliser toute l’attention du monde informatique, le bug de l’an 2000. Si la qualité logicielle inquiétait l’exécutif, cet événement va totalement le faire paniquer. Des milliards sont en jeu, on parle de survie au journal télévisé, les termes « fin du monde » et « apocalypse » sont employés...

couv_DP2DIR.png

Découvrez 

le livre :

Aussi inclus dans nos :

Précédent
Cycle en V
Suivant
Cycle itératif