Méthodologies de conception Méthodologie

1. Inmon : de l’entrepôt aux magasins Inmon (Bill)

Dans les années 1990, William Inmon propose une vision descendante de la structuration de la donnée de l’entreprise, dite "top-down".

L’entrepôt de donnée a pour rôle de rassembler toutes les données de l’entreprise, et les magasins de données sont alors des sous-parties issues de cet entrepôt.

images/5-3.png

La mise en place de l’entrepôt de données nécessite une grande phase d’étude et de recueil du besoin afin de connaître l’intégralité des besoins analytiques et pouvoir réaliser l’entrepôt.

  • Avantages :

  • Des données exhaustives

  • Des données cohérentes

  • Inconvénient :

  • Mise en place longue

2. Kimball : des magasins à l’entrepôt Kimball (Ralph)

Ralph Kimball propose une vision radicalement différente, ascendante, de la structuration de la donnée, dite "bottom-up".

Les besoins de l’entreprise sont modélisés dans les magasins de données, l’entrepôt de données n’est par la suite qu’une simple union de ses magasins de données.

images/5-4.png

Cette approche incrémentale permet une mise en place plus rapide, car le besoin final est directement traduit dans les magasins de données et il n’est pas nécessaire d’avoir une vision exhaustive des données...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DPMODEC.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Entrepôts et magasins de données
Suivant
Formaliser l’entrepôt et les magasins de données