Les collections MongoDB

Les collections MongoDB sont la base de la persistance des données d’une application Meteor standard. Des projets expérimentaux permettent d’utiliser une base de données relationnelle (PostgreSQL, MySQL) avec Meteor. Cependant, ces projets expérimentaux ne donnent pas encore entière satisfaction et la technologie de base de données optimale pour Meteor reste MongoDB.

Pour tester du code concernant des collections Meteor, il faut cloner le dépôt d’exemple en utilisant la commande suivante :


git clone https://github.com/SamuelDauzon/Meteor-Ionic-Chap04-
Collections-Meteor
 

1. Les paquets insecure et autopublish

Lorsqu’un projet Meteor est créé avec la commande Meteor, les paquets insecure et autopublish sont automatiquement ajoutés au projet.

Le paquet insecure permet à la base de données minimongo du navigateur d’enregistrer, de modifier et de supprimer les collections stockées sur le serveur sans restriction.

Le paquet autopublish permet à la base de données minimongo de lire toutes les données présentes dans la base de données MongoDB. La partie front-end ne subit donc aucune restriction pour récupérer les données de la partie back-end.

Bien évidemment, ces paquets ne seront pas présents sur un environnement de production. Ils permettent de débuter une application Meteor plus facilement sans se soucier de la sécurité des données...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EPMETION.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Les routes Meteor
Suivant
Sécuriser les données des collections