Sommaire

L’insertion de données

Après avoir créé la structure des tables et avant de pouvoir sélectionner des données dans la base, il faut insérer des valeurs.

Nous avons vu dans le chapitre sur le LDD, qu’il est possible de remplir une table à partir d’une autre lors de la création de la table par CREATE TABLE, dans la majorité des cas la table est créée à vide puis ensuite on insère des données. 

1. L’ordre INSERT

L’ordre INSERT va permettre d’insérer des valeurs dans une table.

La méthode la plus simple consiste à insérer une ligne à la fois et toutes les colonnes de la table.

Dans ce cas, il suffit d’indiquer au système toutes les valeurs que l’on veut insérer dans l’ordre des colonnes de la table.

Exemple d’insertion dans la table Tarifs

INSERT INTO Tarifs 
VALUES 
(57, 1, 1, ’2018-04-15’, ’2018-09-30’, 58.49);

Il faut absolument que les valeurs soient dans l’ordre des colonnes dans ce cas précis. C’est assez risqué de travailler ainsi, si la table évolue avec des nouvelles colonnes cet ordre ne fonctionnera plus. Le système indiquera qu’il manque des valeurs.

Il est préférable d’indiquer les colonnes concernées ainsi :

INSERT INTO Tarifs 
(idTarif, Hotel, TypeChambre, DateDebut, DateFin, Prix) 
VALUES 
(58, 1, 2, ’2018-04-15’, ...