L’obtention d’une adresse IPv4

1. L’attribution statique

Pour qu’un équipement puisse disposer d’une adresse IPv4, une configuration explicite est nécessaire. Puisque l’adressage IP est un adressage de niveau 3 et qu’il s’agit d’un adressage logique, il n’y a pas d’adresse automatiquement fournie par un constructeur comme c’est le cas pour les adresses MAC.

Certains équipements sont parfois configurés avec une adresse par défaut mais cela n’empêche pas à un instant donné d’entrer une configuration manuellement pour obtenir ce comportement.

Donc l’administrateur réseau est en mesure d’adresser manuellement les équipements qui composent son réseau et même toutes les machines finales s’il le souhaite.

Cette méthode permet un grand contrôle des adresses qui sont attribuées mais cela n’est possible que sur un réseau de petite taille, la charge administrative étant trop importante pour des réseaux plus grands. En termes de maintenance, cela signifie également qu’à chaque fois qu’une machine est déplacée sur un autre réseau, elle doit être reconfigurée.

L’attribution statique, ou manuelle, est en revanche toujours utile pour certains équipements stratégiques comme les routeurs, les firewalls et la plupart des serveurs.

2. L’attribution automatique

Lorsqu’il s’agit...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_CE3M1CIS.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
ICMP
Suivant
L'adressage spécial