Des standards, encore des standards, mais pour quoi faire ?

La collecte de données pour gérer un environnement particulier est importante, mais elle ne constitue qu’une petite partie du problème de gestion plus global en entreprise. Un autre effort important porte sur la normalisation et l’organisation des données. Par exemple, une personne sait que « bon », « fonctionnel », « opérationnel » et « en état de marche » sont tous des synonymes d’un statut « OK ». Mais comment un programme informatique le sait-il ? Pire encore, comment est-ce que le programme sait où trouver l’information qu’il cherche ?

Le problème ne s’arrête cependant pas avec la détermination de l’emplacement et la sémantique. En effet, il y a un besoin grandissant de gouvernance du système d’information en termes métiers. Ainsi, aussi anodine soit-elle, la panne d’un ventilateur sur un matériel (un processeur, par exemple) peut avoir des conséquences importantes. Il est donc capital d’être en mesure de déterminer quels sont les risques métiers exprimés en termes de services.

La gestion de bout en bout à travers de multiples composants au sein d’un environnement distribué est une réalité qui tend à devenir un pré-requis. Il n’est plus suffisant de gérer...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EI2CPOWFOL.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Introduction
Suivant
Architecture générale et terminologie