Sommaire

Les 4M

Les 4M sont également une méthode en provenance des usines de production, applicable à d’autres domaines tels que le logiciel.

Les 4M correspondent aux actions ou conditions relatives à un problème dont on cherche l’origine : Machine, Main-d’œuvre, Matière, Méthode. Parfois on parle aussi de 5M (voire 6M), le dernier M étant pour le « Management », la gestion des hommes.

Pour le logiciel, le parallèle peut être réalisé comme suit :

  • Machine/Moyen/Outil : est-ce qu’un nouveau compilateur ou paramétrage du compilateur a été utilisé ? Est-ce qu’un nouvel outil a été introduit, changé ou supprimé (analyseur statique, outil de modélisation, etc.) ? Est-ce qu’un nouveau banc de tests est utilisé ? Est-ce que l’endroit où est développé le logiciel a changé ? Quelle est l’action faite par le logiciel qui peut participer au problème ? Y a-t-il un lien avec les émulateurs, cartes de développement, outils de test ?

  • Méthode : est-ce que le processus de développement a été modifié ? Est-ce que des techniques de développement ont été changées, supprimées ou introduites (développement basé sur des modèles, changement de langage de programmation, mise en place d’un ...